Travail et recherches

You are currently browsing the archive for the Travail et recherches category.

Voici les cinq photos que j’ai finalement sélectionnées à l’issue du workshop photo autour de la notion de frontière !

lil-cafe

lil-figures2

lil-shoes-2

lil-printemps-1

lil-svp

Dans le cadre d’un workshop photo je me suis fait préter un appareil trop cool ; j’en profite pour obtenir des images sans lien particulier avec le sujet imposé mais dont je sais que mon propre appareil a du mal à s’occuper.
Ici, quelques portraits d’illustres inconnus :

guy4

guy1

guy2

guy3

(Si vous êtes ou connaissez l’une des personnes prises en photo ici, et que cela vous dérange que ces images soient montrées sur le blog, n’hésitez pas à me le faire savoir, bien entendu)

Aux Arts Déco, certains étudiants ont profité de la neige persistante pour nous offrir à voir quelques sculptures. Aujourd’hui elles sont en train de fondre méchamment mais heureusement j’avais pris des photos !

neige1

neige2

neige3

neige4

(Je n’ai rien fait pour ma part mais ça m’a fait penser au post que j’avais fait il y a un peu plus d’un an, à deux jours près)

Un lundi sur deux on a un cours de sculpture que je trouve toujours assez laborieux ; je n’en avais jamais fait avant cette année, c’est très long et le prof est assez sévère, cependant je dois dire que je suis de plus en plus contente du résultat. Ca partait vraiment très mal mais petit à petit ça prend forme humaine. Comme à partir d’aujourd’hui je considère que c’est montrable je pense que je posterai de temps à autres des photos !

Donc voici un buste (d’où l’absence de mains) réalisé d’après modèle. Le résultat n’est pas très ressemblant, mais au fond vous vous en fichez puisque vous n’avez pas vu le modèle, héhéhé.

sculpture 2
sculpture 4
sculpture 3
sculpture 1

Devinez quoi ! Aujourd’hui j’ai été… À la piscine !

scans 060 - 480

Bon, je dois admettre que je n’ai pas été dans l’eau… En vérité nous y avons été dans le cadre d’un cours pour réfléchir et faire des croquis ; nous avons eu l’honneur de voir non pas uniquement les bassins en eux même (nous sommes juste passés brièvement devant le petit bain, ci-dessus) mais surtout nous avons pu nous promener à travers les sous-sols dans la chaleur, l’odeur du chlore et la tuyauterie.

scans 001-480

scans 011 - 480

Hélas la plupart des photos que j’ai prises sont floues mais nous allons d’ici peu y retourner pour continuer l’exercice et j’espère revenir avec plus de croquis intéressants à montrer sur ce blog ou sur l’autre.
L’emplacement que j’ai finalement « adopté » était un couloir situé juste en dessous de l’entrée principale du bâtiment, aux extrémités duquel se trouvaient d’anciennes cabines qui ne sont plus utilisées que par le staff. C’est un espace parfaitement propre et en bon état bien qu’ayant concervé une apparence vraiment vintage, mais aussi très vide. C’est grand, il y a des cabines, mais il n’y a quasiment personne qui s’en sert. Ca aurait pu faire un bon décor de film avec des fantômes…

scans 020 - 480

scans 039 - 480

… En fait, ça fait déjà un très bon décor de film avec de fantômes !
Parce que ce à quoi je n’ai pas arrêté de penser, dans le sous sol de cet imposant établissement de bains publics à la cheminée énorme, avec le bruit de l’eau, les voix de ceux qui travaillent et de ceux qui se divertissent et ces couloirs immenses et vides, c’est au film de Miyazaki « Le Voyage de Chihiro », bien entendu ! (film qu’à un moment donné je me souviens avoir regardé jusqu’à dépasser les limites du raisonnable, je crois je j’aurais pu écrire une thèse dessus)

En tous les cas cette expédition m’a plu, j’ai hate de réitérer.

Je viens juste de m’apercevoir que je ne vous avais pas envoyé la suite de mes petites bonnes femmes en pixels ! Ca fait pourtant bien longtemps que je les ai faites. Mais mieux vaut tard que jamais, les voici :

south-480

Seconde petite dame, une de mes préférées ; j’ai essayé de reproduire plusieurs tissus africains que j’ai trouvé sur le net et les ai combinés… Ce que j’ai trouvé intéressant c’est que ça m’a poussé à faire des harmonies de couleurs qui ne me seraient jamais venues à l’esprit mais que je trouve très belles !

east-480

Ce troisième manequin éait d’inspiration beaucoup plus libre que tous les autres ; le seul motif que j’ai essayé de reproduire (depuis une tapisserie pas trop difficilement pixelisable) c’est la carpe. Le reste est un peu improvisé, j’ai essayé de réfléchir à quelque chose qui ferait vraiment japonais, en utilisant les écailles et le damier qui sont des motifs traditionnels mais aussi en opposant les couleurs bleu-vert et orange ; ce genre de contrast très vif se rencontre souvent dans les kimono japonais.

west-480

Celle-ci me déçoit un peu, je dois dire que ce n’est vraiment pas ma favorite. J’étais pourtant contente des boucles d’oreilles et du joli motif que j’avais trouvé pour la robe mais l’ensemble est un peu triste, peut-être justement parce que ça manque de contraste, je ne sais pas.

middle

Pour cette cinquième petite dame je me suis servie d’un motif irlandais tout bête mais que je trouve néanmoins joli ; les couleurs sont agréables, ça fait un peu emballage de gâteaux. Je n’ai pas grand chose à en dire mais je l’aime bien.

space-480

La dernière de la série est dans un genre qui n’a rien à voir avec les précédentes car j’ai réutilisé la capture d’écran… D’un bug ! C’est gimp qui m’avait fait ça parce que j’avais eu le malheur de reenommer « .psd » une image « .xcf » ou quelque chose comme ça… Il me l’avait laminée. Je me suis retrouvée avec ces stris horizontaux vert/multicolores et ces stris verticaux rose/multicolores, que je trouvais très jolis et ça faisait un moment que j’avais envie de m’en servir comme motif. C’est maintenant chose faite. Cette petite bonne femme là fait du coup très « futuriste » par rapport aux précédentes, je trouve ça amusant.

Voilà voilà ! Vous avez tout vu !

(À lier avec cet article sur mon blog-BD)

Cette semaine, notre mission était de manger des saucisses. C’est ce que nous avons fait très vaillamment aujourd’hui dans le jardin des Arts Décoratifs (il faisait trop bon pour manger à l’intérieur) installés sur des planches à même le sol recouvertes de nappes en papier. Sur les soixante dix élèves prévenus par mail nous n’étions qu’une dizaine mais cela tombait ma foi fort bien, ça faisait plus de saucisses pour nous (d’autant que Mathilde, végétarienne, s’est principalement acharnée sur les carottes et les patates).

Voici quelques photos du déjeuner en question :

scans 120-480

saucisses

C’est à cause d’un imprimé qui recouvrait un divan que nous avons longtemps eu chez nous (il est à présent chez mes grands parents et le même tissus recouvre à présent un lit), je me représente depuis toute petite la nature comme des végétaux sur fond sombre. J’avais essayé l’année dernière de me créer un kimono sur ce principe, avec des fleurs de couleurs diverses sur un fond noir, mais en prenant l’autre jour des photos de feuilles mortes emportées par le courant me me suis aperçue que c’était assez proche de ce à quoi je pensais ! (bien évidemment l’eau n’était pas toute à fait noire, c’est moi qui ai retouché par la suite de façon assez basique)

origami-1-vignette

J’ai presque envie de faire une série de ce type ; ça fait assez papier origami, je trouve, d’ailleurs beaucoup d’imprimés japonais se font sur une base semblable : des éléments souvent naturels sur un fond uni. Les kimonos noirs avec des motifs de se types (kuro tomesode) sont plutôt réservés aux femmes d’un certain âge mais je m’en fiche.

Je me suis amusée à reprendre des motifs d’un tapis de la maison où j’ai passé deux jours (et fait plein de dessins que j’ai posté ici) pour les réutiliser sous paint ; j’avais déjà fait quelque chose de semblable pour un projet de papiers origami mais j’ai eu envie d’en faire un vêtement ! Donc je vous montre le résultat… Je suis partie de ceci (désolée, la photo est floue) :

piecePour donner quelque chose comme ça :
(Aaah le pixel art…)

matriochka

Voilà voilà… J’aime bien faire des expériences de ce genre (et j’aime bien faire des tenues compliquées, mais ça c’est plutôt un vice, en fait).