Station Gallia

You are currently browsing the archive for the Station Gallia category.

Triptique

scans 194-480

scans 225-480

scans 223-480

(Notez que la troisième image est anormalement bleutée… C’est le cas de toute la série prise le même jour au même endroit, et je ne parvenais pas à faire de belle rectification… Mais je vous la montre quand même !

right-480

J’avais posté une photo similaire il y a quelques mois (vous pouvez la voir en cliquant ici) et je me suis dit que ce serait un chouette exercice de prendre régulièrement une vue du même paysage en fonction de la météo, car c’est le premier truc que je vois en sortant du tramway et il m’arrive souvent de trouver ce que je vois impressionnant ; il y a en permanence des vélos qui passent et je vois l’édifice religieux en cours de réparation. Donc voilà, attendez-vous à ce que j’en poste une vue de temps en temps.

rudehiver-little

Comme je l’ai raconté à de nombreuses personnes par mail il fait en ce moment très froid à Strasbourg. La différence de température par rapport à ce que nous avions en été estvraiment saisissante, d’autant plus que la température au sein même des habitations et du tramway ne laisse en rien deviner ce qu’il en est au dehors… Il souffle de temps à autres un vent glacial, en particulier lorsqu’on s’approche du Rhin.

Je m’étonnes toujours de voir notamment au supermarché que Noêl est déjà là à Strasbourg alors que nous sommes encore en Octobre et qu’Halloween n’est pas encore passé. Les étals de pains d’épices, de gâteaux enduits de sucre glace, tout ça me semblait inapproprié, j’étais par ailleurs estomaquée d’apprendre que la ville de Strabsourg, en plus d’un service de la culture ou des transports (etc), bénéficiait d’un « service de Noël », et commandait tous les ans le plus gros sapin d’Europe pour le fameux marché. J’avais et j’ai toujours un peu l’impression de me retrouver dans la scène ou Mr Jack découvre la ville de Noël.

En même temps, dans un coin où la météo est si peu clémente dès fin septembre, n’est-il pas normal de souhaiter se réconforter auprès d’une multitudes de gâteaux composés de pâte d’amande, de fruits confits, de sucre et d’épices ? Finallement, cet climat continental est la seule explication possible à la consommation de la choucroute et de la bière (comment ça je ne suis pas objective ?). Enfin bref, nous dirons simplement que je compatie (au sens le plus strict du terme, car en fait je suis la premère à subir cette situation.