Norma

De la même manière que nous avons pu évoquer la laverie automatique de monsieur Chaton Mignon, aujourd’hui nous parlerons de la chaine de magasin Norma. Ces supermarchés, qu’on ne trouve que dans deux régions de France (dont l’Alsace), est surtout présente en Allemagne. On en trouve énormément à Strasbourg, et la variété de produits représentés laisse perplèxe : des trucs les plus cheaps et inquiétants aux produits bios à prix abordables, en passant par tout un tas de curiosités culinaires tels les cuillers en chocolat (ornées de motifs floraux), les bonbons à l’anis en forme de petits pois au lard etc.

Ce qui est très étonnant, à Norma, c’est que la marchandise sans cesse fluctuante réserve régulièrement de bonnes surprises : ils vendent des poubelles au moment où vous avez besoin de poubelle, un mini massicot au moment où vous aviez envie d’un mini massicot, des loukoums à l’instant précis où vous rêviez de loukoums…
… Autant dire que ce foisonnement de trucs bizarres sert d’avantage à faire naitre des envies qu’à répondre à des besoins véritables, mais toujours est-il que ces coïncidences nous ont fait penser que, peut-être, le Norma abritait une espèce de génie réalisant à intervalles réguliers les vœux plus ou moins absurdes des consommateurs.

norma-lil(Bon, vous voilà prévenus : quand vous viendrez à Strasbourg, vous commencerez votre visite par celle de la laverie automatique puis par celle d’un Norma)

oulàlà-lil

thés

Avec :

– Dans le rôle de celle qui panique et pousse des cris : Hannah Lafargue.
– Dans le rôle de celui qui travaille calmement : Florian Duchesne.
– Dans le rôle des déesses de l’abondance : Mathilde Millot et Isabelle Azemar.

(Heureusement que je n’étais pas toute seule !)

sérigraphie2

sérigraphie1-bis

sérigraphie3

Je n’ai pas dessiné Isabelle et Mathilde mais disons que leur apport de gâteaux et de thé a été apprécié à sa juste valeur ! Un grand merci encore à vous trois (et à tous ceux qui m’ont soutenue psychologiquement, même si je n’ai pas encore terminé d’imprimer).

Le weekend dernier on est allés dessiner tous ensemble au jardin zoologique. La plupart des animaux qui sont présentés empaillés sont dans un état lamentable, et ce n’est pas toujours très heureux (quelques félins, notamment, ont une très sale mine), mais je me suis quand même beaucoup éclatée dans la galerie des oiseaux (il y en a une belle quantité, j’en ai dessiné quelques uns). Une prochaine fois il faudra impérativement que je retourne voir les méduses (et autres trucs marins gluants magnifiques dans des bocaux, comme des pieuvres, des oursins etc) et les insectes (je n’en ai pas dessiné un seul ! quelle honte !). En attendant, je vous montre quelques croquis !

birds1-480

birds2-480Ce n’est pas formidable mais j’aimerais y aller souvent pour m’améliorer ; je suis trop habituée à dessiner des êtres humains ! Je vous montrerai des mamifères une autre fois car pour l’instant je ne suis vraiment pas satisfaite.

Aujourd’hui, je vais vous parler un peu du comportement dit « du vrai mec ».

La première fois que j’ai employé cette formule, c’était pour dissuader mon petit frère de prendre du thé aromatisé aux fruits chez mes grands parents (chose que je considère comme un sacrilège). Etant donné que mon horreur n’avait pas tellement de justification objective, il m’a fallu convaincre mon auditeur à l’aide d’arguments parlants.

vraimec1

M’étonnant moi-même de l’impact immédiat qu’ont eu ces paroles sur mon petit frère, je prenais la résolution d’en user plus souvent. Depuis, il m’aide à légitimer mes actes les moins compréhensibles, mes goûts les plus douteux et mes habitudes les moins rationnelles. Plutôt que de dire « Moi je fais ça… Parce que voilà », je n’ai qu’à dire plus simplement « Je fais ça parce que tous les vrais mecs le font ».

vraimec3

vraimec4

Le vrai soucis, c’est que comme en réalité je ne suis moi même absolument pas « virile », le masque du « vrai mec » perd de sa crédibilité.

vraimec2

… Mais au fond, ne sommes nous pas toutes et tous des « vrais mecs » ?

Pendant plusieurs jours j’emmenais mon manteau alors qu’il faisait un temps magnifique au cas où le temps se gâterait. Ces derniers jours, comme j’avais l’impression que c’était le printemps, j’ai abandonné manteau et parapluie et me suis fait systématiquement avoir par la météo.

meteo-1

meteo-2

Aujourd’hui, ça aurait pu être encore plus marrant si personne n’avait été averti de la tempête ; le carnaval n’aurait pas été annulé et j’y aurais été en kimono ; ça se serait passé exactement de la même manière : il fait super beau depuis ce matin, par contre le vent commence à souffler assez sérieusement.

meteo-3-2

Bref, oui, non, le kimono ce sera pour une autre fois.

fille1-480

fille2-480

fille3-480

… Avec en bonus ce petit croquis certes moche mais néanmoins marrant qui j’espère vous en dira long sur l’enfance… Mouvementée des jumeaux Mateo et Toni.petitsamours-480

Bon… Il va falloir que je vous donne quelques explications préalables pour ce que je m’apprête à faire.

Bon, pour être franche, Kandinsky me faisait déjà rire depuis que j’avais vu à Baden Baden dans l’expo sur le Blaue Reiter le tableau ci dessous, qui le montre en train de faire coucou déguisé en bavarois (il me semble que la peinture est de sa girlfriend Gabrielle Munter ; à vérifier). Je ne sais pas comment dire, je trouve que cette image a un très fort potentiel comique.

Kandinsky-480

Cet amusement a été ravivé par un documentaire à son sujet que nous avons vu en cours d’histoire de l’art récemment. En soi, le contenu était intéressant ; en plus je ne connais pas tant de choses sur Kandinsky bien qu’on en ai parlé à plusieurs reprises pendant le premier semestre dédié à l’Expressionnisme. Tout le problème venait :
1) d’intermèdes intempestifs durant lesquels on voyait une dame toute nue jouer du piano affublée d’un chapeau qui faisait de l’ombre sur son visage (comme dans les manga).
2) de la voix off, qui ressemblait assez à celle du documentaire à la fin des cités d’or avec le même côté grave et morne, ce qui aurait pu être ennuyeux… Mais était en réalité très comique parce qu’il déblatérait des phrases alambiquées complètement… Etranges.

Et c’est à partir de ces phrases étranges qu’on s’est piqué un délire avec Kandinsky. Maintenant que vous êtes prévenus, vous serez sans doute moins déstabilisés par la grande bêtise de ce qui va suivre.

« Il a choisi Kandinsky »

Kandinsky-pokemon

« Le jaune, ce jaune des boîtes aux lettres bavaroises qui depuis toujours tourmentent les hommes »

Kandinsky-poste-01

« Kandinsky était un grand buveur de thé, qu’il consommait avec du citron anglais. Il ne supportait aucun autre citron. »

Kandinsky-citron-01Kandinsky-citron-02

Kandinsky-citron-03

« Passé la période du Blaue Reiter, Kandinsky délaisse le cheval et le cavalier pour se concentrer sur les formes géométriques et plus particulièrement sur le cercle. »

Kandinsky-cheval

(Quoi, « tout ça pour ça » ?)

Je perds tout

Bon, ça a eu lieu il y a exactement une semaine mais qu’importe !

lost1 - 480
lost2 - 480
lost3 - 480

lost4 - 480

lost5 - 480

(Et pour finir, le soir même, je me suis rendue compte que j’avais oubliée mon équerre au même endroit…)

Catch Champion

Aujourd’hui, en trainant dans Simply store en attendant que mr Chaton Mignon s’occupe de mes affaires, au rayon jouets,  j’ai fait une rencontre des plus incongrues.

catchchampion2-480

catchchampion1-480

catchchampion3-480

Il a le format je-pourrais-épouser-une-barbie, son visage est effrayant, il porte réellement ce short à rayures multicolores et ce manteau doré. Il coûtait 2 euros 50. Il est à moi et je suis en train de lui chercher un nom.

« Older entries § Newer entries »