Sur google

Dans cette catégorie très spéciale figurent des « réponses » aux mots-clefs souvent inadéquat grâce auxquels des gens sont arrivés sur mon blog. Si une dizaine de personnes arrive sur mon blog en espérant y trouver une reine des motardes, les trois vérités universelles ou le patron d’un déguisement de grenouille, ce serait bête qu’ils ne trouvent rien (surtout quand c’est drôle pour moi à imaginer) !

L’autre jour je m’appercevais qu’on était arrivé sur mon blog en tapant « tubes paysages hanna ». Je trouvais ça assez étrange jusqu’à ce que je me fasse la réflexion que des paysages avec des tubes, j’en connaissais pas tant que ça. Après, le rapport avec moi…

mario-like

Les Bogoss de Paris

Très récemment un internaute est arrivé sur mon blog en ayant cherché sur google des informations sur les Bogoss de Paris, et il s’avère que… Je ne leur avais consacré aucun article ! Léon, Niels, Pablo, Régis , Teddy et Valentin, les célèbres bogoss de Paris dont tout le monde parle, comment avais-je pu ne pas les mentionner ? C’était ridicule, je me devais de corriger cette absurdité.

Voici un plan qui vous permettra, si vous avez beaucoup de chance, de rencontrer les célèbres Bogoss de Paris dans leur environnement naturel.

metro-480

- Léon (vert) : Ayant vécu depuis toujours dans la foi et la piété, Léon voit le monde à travers l’amour immodéré de dieu, au désespoir de ses admiratrices.
- Niels (rouge) : À cause de sa grande timidité, Niels ne laisse jamais apparaître sur les photo qu’on prend de lui que sa somptueuse chevelure que toutes les filles d’aujourd’hui s’arrachent.
- Pablo (violet) : Lorsqu’il retire ses lunettes cet étudiant en littérature étrangère bouleverse de son regard fascinant toutes les jeunes femmes à portée de vue.
- Régis (bleu) : Ce jeune homme d’affaire élégant connait toutes les procédures pour faire chavirer votre coeur.
- Teddy (orange) : Sous les airs taciturnes de ce collectionneur de reptiles se cache une grande sensibilité et beaucoup de charme.
- Valentin (jaune) : Ayant déjà inspiré de nombreux personnages de manga romantiques, ce chevalier servant possède le plus gigantesque site de fans jamais créé.

Une nouvelle phrase clef à laquelle il fallait absolument que je réponde tant il était surprenant que quelqu’un arrive sur mon blog de cette manière :  « dessin reine des motards ». Eh oui, car si il est question sur ce blog de la reine des grenouilles, il ne faut certainement pas oublier les autres reines, et en particulier la reine des motards (ou Rococo Rider) dont voici le portrait (cliquez ici pour voir l’image en plus grand) :

reine des motards-done-2

(Je reviens tout juste de vacances avec pas mal de choses à mettre sur mon blog ! Enfin !)

Récemment, un visiteur est arrivé sur mon blog en recherchant « les trois vérités universelles », aussi je me dois de les lui apporter :

En effet, nous venons tout juste de découvrir dans des ruines la fameuse table de Jhgbueskl relatant la rencontre du fameux héro Htyula avec le dieu à quatre queues et sept yeux Quchlaekçu, qui lui donnera en cette occasion les trois vérités universelles, également appelées les trois plaies de l’humanité.

Ces trois énoncés étaient supposés défendre les hommes des plus grands dangers les guettant, et la pierre sacrée était déposée au centre du village pour éloigner le malheur sous toutes ses formes et instruire le peuple Jgbuey.

La première vérité, ou la première plaie de l’humanité, n’est autre que le lapin. Dans le texte, il est dit que « de toutes les créatures vivantes, de terre comme de mer, petites ou grandes, carnivore ou herbivore, le lapin est la plus dangereuses. Cette bête infâme ne vit que pour se repaître de chair humaine. » De grands sages tels que les Monty Pythons avaient su déduire que le lapin était un danger, mais la table de Jhgbueskl nous en apporte la preuve irréfutable.

La seconde, plus étonnante, est le grincement. « Le grincement est le bruit de la terreur, dit Quchlaekçu. Il fait fuir même les morts, et ainsi n’ayant plus la protection des âmes défuntes de vos ancêtres la cité sera en proie aux pires calamités. »

Enfin, il semblerait que la troisième chose la plus néfaste à l’homme, selon Quchlaekçu, soit la crampe. « La crampe est un châtiment, une torture destinée à faire plier les nobles âmes et les mettre au service des plus noirs desseins, c’est pourquoi elle est si douloureuse et crucialement insupportable.

Quchlaekçu expliqua ensuite au héro que si tout homme était fatalement confronté, un jour ou l’autre, à ces plaies, c’était une épreuve envoyée par les dieux pour le tester, éprouver sa bravoure et sa noblesse. Le lapin, le groncement et la crampe sont des phases clef de notre existence.
Maintenant que l’humanité contemporaine a pris conscience de ces vérités essentielles, qui sait ce que l’avenir nous réserve ?

Je vais répondre à une nouvelle requête qui, formulée sur google, a permis à un visiteur d’arriver sur ce site, « rein de mes reve » (orthographié tel quel par l’intéressé) :

Chacun d’entre nous possède des reins (organe dont nous voyons ci-dessus la découpe sous forme de schéma), mais combien de fois nous sommes-nous demandé à quoi pourrait ressembler l’ultime rein, le rein de nos rêves ? Combien de fois avons nous pensé qu’il devait exister, quelque part, un rein merveilleux ? Ce fameux rein que nous cherchons tous et dont nous ne trouvons qu’un maigre aperçu dans les plus belles symphonies, les plus beaux vers, les plus subtiles touches de peinture… Ce rein de mes rêves, de vos rêves, de NOS rêves, du rêve commun de l’humanité, le voici :

En regardant mes statistiques, je peux voir au cours de quelle recherche google des gens sont arrivés sur mon site, et en règle générale ces mots clefs, bien qu’amusants, ne correspondent nullement au contenu du blog.
J’ai donc décidé d’apporter une réponse à ces nombreuses requêtes.

Aujourd’hui, voici une réponse à « grenouille sur fauteuille roulant » (orthographié tel quel par le visiteur) :